Les détecteurs multicapteurs, une évolution technologique dans la détection des incendies

détecteur multicapteurs
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Afin de réagir le plus rapidement possible en cas d’incident, le détecteur d’incendie est obligatoire dans les bâtiments publics mais aussi dans les habitations, sachant que les règles diffèrent en fonction des constructions (capacité d’accueil, utilisation, risques particuliers). Intégré au système de sécurité incendie (SSI), le détecteur peut être innovant : certains produits, multicapteurs, offrent des performances vraiment poussées.

Le détecteur, une base dans tout système de sécurité incendie

On ne conçoit pas un Système de Sécurité Incendie (SSI) sans Système de Détection Incendie (SDI). Concrètement, une telle installation regroupe des déclencheurs manuels ou détecteurs automatiques avec des réseaux filaires, le tout pour transmettre rapidement l’information à un équipement de contrôle et de signalisation (ECS).

Il existe de nombreux détecteurs, plus ou moins sophistiqués. Par exemple, dans les locaux professionnels, on peut utiliser un détecteur ionique, un détecteur conventionnel ou un détecteur optique. Chez les particuliers, on choisit fréquemment un détecteur autonome couplé à une alarme, facile à poser et n’impliquant pas d’entretien particulier. Aujourd’hui, certaines innovations permettent d’optimiser encore le fonctionnement des détecteurs.

Les détecteurs multicapteurs, une réponse fiable aux fausses alertes

Comparé au détecteur optique, le détecteur multicapteurs apparaît comme un produit plus fiable. En effet, il dispose aussi d’un détecteur optique — mais ce dernier est accompagné d’un outil d’aide à la décision, permettant de mieux évaluer chaque situation. En choisissant cette solution, on limite les risques de fausses alertes, toujours contre-productives et parfois dangereuses, car elles peuvent cacher un vrai problème ailleurs.

Dans un établissement recevant du public, une alarme incendie qui cumule les fausses alertes est forcément gênante. Elle peut même aller jusqu’à nuire à l’image de la marque. En effet, difficile d’imaginer un hôtel dans lequel il faut trop souvent évacuer les occupants parce que l’alarme sonne.

D’une façon générale, le détecteur multicapteurs est plus précis que ses prédécesseurs. Il alerte des véritables départs de feu sans, pour autant, importuner les occupants avec des alertes n’ayant pas lieu d’exister. Il identifie les feux à évolution lente comme les feux vifs.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0