Quels sont les moyens d’alarme obligatoires dans les salles de réunion et de spectacles

alarme salle de réunion et spectacle
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Les ERP (Établissements Recevant du Public) sont classés en catégories. Les structures de type L sont les salles dans lesquelles on organise des réunions ou des spectacles. Puisque, chaque jour, des personnes différentes sont amenées à investir ces lieux — parfois en grand nombre, il convient de respecter des règles précises en matière de sécurité incendie.

Établissements de type L : quels sont-ils ?

De nombreux établissements peuvent entrer dans la catégorie L. Parmi eux, on trouve les salles de quartier, les salles de spectacle, les salles polyvalentes ou encore les cabarets. Tous les espaces de ce type, dès lors qu’ils peuvent accueillir 100 personnes en sous-sol ou 200 individus au total, entrent dans cette catégorie (salles de conférences, salles de quartier, salles multimédia). Le seuil est abaissé à 50 sujets en tout pour les salles de spectacles, les cabarets, les salles polyvalentes.

Pour savoir si un bâtiment relève de la catégorie L, il faut calculer sa capacité totale d’accueil. La formule varie en fonction de la nature du bâtiment. Par exemple, pour les salles de conférence, on dénombre la quantité de places assises. Mais pour les espaces dans lesquels on assiste debout à une manifestation, il faut considérer que l’on peut, au maximum, placer 3 personnes par mètre carré.

Quels dispositifs de sécurité incendie ?

Dans la sphère des ERP de type L, on trouve différentes catégories : les règles ne sont pas les mêmes d’une petite salle qui accueille une centaine de personnes à un grand espace pouvant regrouper des milliers de spectateurs. Par exemple, à partir du moment où une salle peut recevoir plus de 3 000 personnes, elle entre automatiquement en 1re catégorie.

  • En 1re catégorie et dès lors que la structure dispose d’une fosse technique, il faut une alarme incendie de type 1.
  • Les autres établissements de 1re catégorie ont au minimum une alarme de type 2 b.
  • En 2e catégorie, l’alarme de type 3 est nécessaire.
  • Les autres établissements de type L s’équipent obligatoirement d’une alarme de type 4.

Plus l’établissement est sensible, plus les règles sont strictes : parfois, un message préenregistré doit être en place pour donner l’ordre d’évacuer.

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0