Bien comprendre le rôle du compartimentage dans la sécurité incendie

rôle compartimentage sécurité incendie
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

En matière de sécurité incendie, le compartimentage est décisif : il s’agit d’une pratique visant à lutter contre la propagation du feu. Concrètement, la création d’un tel dispositif demande à la fois des travaux de mise aux normes et des démarches de sensibilisation du public (panneaux et informations). Installer une porte coupe-feu, par exemple, implique de compartimenter : pour que cette initiative soit efficace, il faut appliquer un panneau « porte coupe-feu » permettant aux occupants de prendre les bonnes décisions en cas d’incendie.

Le compartimentage, qu’est-ce que c’est ?

Les planchers et les murs porteurs sont les premiers éléments concernés par le compartimentage. Pour venir renforcer la protection, on met également en place des cloisons coupe-feu ou encore des clapets coupe-feu, directement installés sur les conduits aérauliques (ventilation, chauffage) souvent responsables de la dispersion des flammes et fumées.

Pour mesurer la capacité d’un espace à résister au feu, il existe deux indicateurs principaux :

  • Le degré « pare-flamme » permettant d’empêcher que le feu ne passe de l’autre côté du compartiment pendant un temps déterminé (1h, 1h30, 2h,…) ;
  • Le degré « coupe-feu » assurant, en parallèle du pare-flamme, une isolation thermique. De l’autre côté du compartiment, la chaleur reste inférieure à 140 °C.

Des objectifs de protection des biens et des personnes

Un compartimentage permet simultanément de protéger les individus et les objets lors d’un incendie. Puisque le feu se propage moins facilement, les dégâts matériels sont limités. En outre, les sujets n’ayant pas la possibilité de sortir du bâtiment peuvent attendre les secours dans un compartiment sécurisé. Pour qu’un espace soit entièrement sécurisé, les murs, portes et autres conduits d’aération ne doivent pas laisser passer de flammes ou de fumées. Enfin, le compartimentage permet de prévenir la propagation du feu hors du bâtiment.

Dans la majorité des constructions, une résistance de 1 à 2 heures est requise pour la structure et le plancher. Les normes sont définies en fonction de la hauteur du bâtiment et du nombre de personnes qui l’occupent.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0