Comment choisir son système d’extinction pour la protection contre l’incendie ?

systeme extinction automatique
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Au-delà de la détection de l’incendie et de l’évacuation du personnel, l’extinction possède un rôle clé dans la sécurité incendie. Le système d’extinction automatique est alors un élément essentiel qu’il convient de choisir avec une grande précaution afin que celui-ci soit le plus efficace possible.

 

Les facteurs à considérer dans le choix d’un système d’extinction

Le système d’extinction automatique a pour rôle d’éteindre ou, à défaut, de pouvoir contrôler l’incendie et limiter sa propagation.

Mais, pour parvenir à ce résultat, il convient dans un premier temps de déterminer le type de feu susceptible de se déclencher dans l’établissement : classe A (feu de solide), classe B (feu de liquide), classe C (feu de gaz) ou encore classe D (feu de métaux).

D’autres facteurs sont également à prendre en considération pour déterminer le système d’extinction automatique le plus approprié, tels que :

  • le mode de conditionnement et de rangement des stocks ;
  • l’occupation des locaux ;
  • le temps d’intervention des secours ;
  • le niveau de formation du personnel ;
  • les propriétés du bâtiment (niveau de confinement, résistance mécanique des parois) ;
  • les moyens de prévention et de protection existants.

Tous ces éléments doivent donc être considérés durant la démarche de mise en place d’un système d’extinction pour la sécurité incendie.

 

Les différents agents extincteurs

Délivré automatiquement, l’agent extincteur doit pouvoir empêcher le feu de gagner du terrain et si possible, éteindre celui-ci. Il en existe de plusieurs natures et doivent être choisis avec réflexion :

  • À base d’eau/de mousse :
    Rares sont les équipements qui utilisent uniquement de l’eau pure. La plupart ajoutant un émulseur pour rendre ses propriétés plus pénétrantes et plus « mouillantes » afin d’optimiser son efficacité.

 

  • À base de gaz :
    Avec le gaz CO2, le feu est privé d’oxygène et meurt par étouffement. Inodore et incolore, il ne provoque aucun dégât : il est particulièrement prisé dans les environnements informatiques et les cuisines.

 

  • À base de poudres :
    Si la poudre n’a bien souvent aucun pouvoir refroidissant, elle agit sur le feu en l’inhibant ou en l’isolant. Cependant, quel que soit le type de poudre utilisé, celle-ci reste très corrosive et irritante et, de fait, provoque des dégâts matériels importants.

 

Enfin, pour choisir correctement le système d’extinction automatique le plus adéquat, il convient de se référer aux obligations réglementaires attachées aux ERP (Établissement Recevant du Public) pour lesquels des systèmes d’extinction automatique spécifiques peuvent être stipulés.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0