Sécurité incendie : prévenir les incendies d’origine électrique

sécurité incendie prévenir incendies origine électrique
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Les dysfonctionnements électriques sont la cause d’au moins un incendie sur trois. Le plus souvent, la vétusté des installations ou le caractère défectueux d’un appareil est à l’origine du départ de feu – et dans ces circonstances, l’incident peut rapidement prendre des proportions importantes. Quelques gestes simples permettent cependant de se protéger des incendies d’origine électrique : adoptez-les afin de vivre plus sereinement.

 

Incendie électrique : les principales causes

D’une façon générale, trois facteurs principaux participent à l’augmentation du risque d’incendie électrique : l’usure, la non-conformité avec les normes ou la mauvaise utilisation. Il faut savoir qu’une installation électrique, même récente, peut provoquer un incendie. Ainsi, l’usure naturelle de composants importants peut générer un départ de feu.

Une installation électrique peut s’enflammer en cas de défaillance de mise à la terre, lorsque les fils sont mal isolés ou si des câbles sont écrasés. Parmi les principales erreurs à éviter pour se protéger du feu, on trouve surtout la surcharge de multiprises ou le manque de contrôles du système électrique de l’habitation.

 

Conseils pour protéger son habitation du feu

À condition de prendre plusieurs bonnes habitudes, on peut se protéger efficacement du risque d’incendie électrique. Le soir, avant de vous coucher, pensez à débrancher les appareils électriques dont vous n’avez pas besoin – conservez ce même réflexe avant les départs en week-end ou en vacances.

Dans le cadre de la sécurité incendie, il est également important de respecter des règles d’hygiène de base : on ne laisse pas la poussière s’accumuler sur les appareils, on passe un chiffon sec sur les radiateurs électriques et, bien sûr, on veille à ranger les produits inflammables loin des appareils électriques – et plus particulièrement des éléments générant de la chaleur.

 

Votre logement est-il aux normes ?

Les constructions réalisées avant 1974 et n’ayant pas fait l’objet de rénovation sont exposées au risque d’incendie électrique. En effet, à l’époque, il n’était pas obligatoire de se référer aux normes des installations électriques pour construire du neuf. Et même pour les logements datant d’avant 1991, un contrôle est utile : ce n’est qu’à partir de cette année que le disjoncteur est devenu obligatoire.

De nombreux incendies électriques peuvent ainsi être évités à condition de se poser les bonnes questions sur votre logement.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0