Les différents types d’éclairage pour la sécurité incendie

Type eclairage securite incendie
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Pour sécuriser un bâtiment contre les incendies, il est nécessaire d’installer un éclairage spécifique. Celui-ci prend plusieurs formes différentes, selon les contraintes des différents types de bâtiments. Il a pour fonction de permettre l’évacuation de personnes, faciliter l’intervention des secours mais également éviter les mouvements de panique.

 

Les blocs autonomes d’éclairages de sécurité d’évacuation (BAES)

Dans la grande famille des éclairages pour la sécurité incendie, on retrouve dans un premier temps les BAES, ou blocs autonomes d’éclairage de sécurité d’évacuation. Installés en hauteur ou au sol, ils ponctuent, tous les 15 mètres au minimum, le chemin à suivre pour sortir d’un bâtiment.

Ceux-ci doivent donc être fixés au dessus des portes et dans les couloirs, ainsi qu’au dessus des obstacles et des changements de direction. Dotés d’une luminosité d’au moins 45 lumens, ils possèdent une source d’énergie de secours incorporée.

Certains BAES sont équipés d’un système automatique de tests intégrés : ce sont les BAES SATI. Leur dispositif de surveillance réalise des tests et des contrôles de façon périodique. Les responsables d’exploitation peuvent alors visualiser le résultat de ces tests directement sur le BAES grâce à une signalisation lumineuse.

 

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité d’ambiance

Certains BAES ont pour rôle d’assurer un éclairage d’ambiance des locaux afin d’éviter que le noir complet ne règne dans les locaux en cas d’incendie ou de problème. Cet éclairage anti-panique doit fournir une luminosité de 5 lumens au minimum et pouvoir fonctionner pendant une heure. Il est indispensable d’installer au moins deux blocs lumineux par pièce.

 

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité pour habitation (BAEH)

Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité pour habitation sont installés dans les immeubles d’habitation, notamment dans les cages d’escaliers et les espaces de circulations.

Ceux-ci se démarquent par une autonomie plus grande que les blocs autonomes d’éclairages de sécurité d’évacuation et peuvent ainsi fonctionner pendant 5 heures de façon autonome, contre une heure seulement pour les BAES.

 

Les blocs pour locaux à sommeil

La combinaison des caractéristiques des BAES et des BAEH donne lieu aux blocs pour locaux à sommeil, qui permettent de répondre aux contraintes et aux besoins des bâtiments où du public passe la nuit. C’est ainsi le cas des hôtels, internats, hôpitaux ou encore les maisons de retraite.

Ces blocs doivent ainsi être disposés dans les locaux de la même manière que les BAES, et posséder la même autonomie (5 heures) que les blocs autonomes d’éclairage de sécurité pour habitation.

 

La maintenance des éclairages pour la sécurité incendie

De par leur rôle et leur importance dans la sécurité incendied’un établissement, il est indispensable de veiller au bon fonctionnement de ces différents éléments. C’est à cet effet qu’une maintenance des éclairages de sécurité est désormais imposée afin de s’assurer que ceux-ci soient correctement vérifiés et entretenus de façon périodique.

Deux type de vérification sont alors nécessaires :

  • Une vérification mensuelle permettant de s’assurer de l’état des sources lumineuses et que le système soit bien sous tension
  • Une vérification tous les 6 mois pour vérifier la charge de la batterie, son autonomie et le fonctionnement en mode batterie
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0