Bloc d’habitation

bloc habitation éclairage de sécurité incendie

Utilisation du bloc d’habitation

Les Blocs Autonomes d’Eclairage d’Habitation (BAEH) sont utilisés pour assurer l’évacuation des locaux à usage domestique, en cas de défaillance du système d’éclairage normal. Les blocs d’habitation résistent au feu pour des températures pouvant atteindre jusqu’à 850°C.

Fonctionnement du bloc d’habitation

Le bloc d’habitation est destiné à l’éclairage de sécurité des parties communes des bâtiments d’habitation. Il fonctionne plus ou moins sur le même principe que les blocs d’évacuation, mais avec des durées plus longues. En effet, l’autonomie est de 5 heures avec un flux de 8 lumens. Comme pour les blocs d’évacuation, il y a la possibilité de rajouter un module adressable, afin de les raccorder à une centrale de gestion. De même, la fonction d’autotest est intégrée dans ces blocs.

Réglementation relative au bloc d’habitation

« Sont concernés les immeubles d’habitation, y compris les logements-foyers dont le plancher du logement le plus haut est au plus à 50 m au-dessus du sol, accessibles aux engins des services publics de secours et de lutte contre l’incendie. »

L’arrêté du 31 janvier 1986 modifié par l’arrêté du relatif à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation définit notamment les prescriptions relatives à l’éclairage :

  • des escaliers protégés des bâtiments d’habitation, y compris les logements-foyers ;
  • des parcs de stationnement couverts, de superficie comprise entre 100 et 6 000 m², annexes à ces bâtiments