Quelle doit être la procédure d’évacuation en cas d’incendie sur le lieu de travail ?

LRSI evacuation
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

L’article R. 4227-28 du Code du travail précise que « l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu, dans l’intérêt du sauvetage des travailleurs ». Des mesures qui se traduisent par une définition précise des moyens (Article R.4227-38) et par l’organisation d’exercices d’évacuation (Article R.4227-39).

 

La mise en place de l’équipe d’évacuation

En matière de sécurité incendie, tous les établissements, destinés à accueillir du public ou un nombre important d’employés, doivent former une équipe spécialisée pour organiser l’évacuation. Formée à réagir correctement au déclenchement de l’alarme, elle comprend :

  • Un responsable : le coordinateur, le décisionnaire de l’équipe, qui centralise les informations des autres membres et les transmet à la Direction.
  • Des guide-files : répartis par zone, à raison de 1 pour 25 personnes, ils transmettent l’ordre d’évacuer, regroupent le personnel sous sa charge et les guident à travers l’itinéraire prévu jusqu’au point de rassemblement.
  • Des serre-files : également répartis par zone, ils s’assurent de l’évacuation totale de l’espace, en vérifiant les toilettes, les locaux techniques… Étant systématiquement le dernier du groupe, ils veillent à fermer les portes et fenêtres et à ce qu’aucune personne n’utilise les ascenseurs.

 

La procédure au déclenchement de l’alarme

Au déclenchement de l’alarme incendie, l’équipe d’évacuation se met rapidement en mouvement, consciente que le temps de réaction est l’élément clé de la procédure.

Ses membres dispensent donc immédiatement l’ordre de cesser toute activité et de se rejoindre au point de rassemblement, laissant volontairement toutes les affaires sur place.

Une fois regroupé, il s’agit de vérifier que toutes les personnes de la zone ont bien été évacuées et que les portes et fenêtres sont bien closes.

Arrivé au point de rassemblement, il convient alors de faire l’appel et de remettre la liste au responsable de l’évacuation.

Conformément à la loi, ces exercices sont pratiqués tous les 6 mois.

 L’occasion, à l’issue de chacun d’entre eux, de faire une évaluation pour permettre de mieux préparer le suivant. S’il est important de corriger les dysfonctionnements, il faut également mettre en lumière les réussites. La tenue de l’exercice est alors consignée dans le registre, comme le stipule la loi.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0