RIA : quel est son rôle pour la protection incendie ?

RIA protection incendie
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Le Robinet d’Incendie Armé (RIA) est un dispositif de premier secours destiné aux établissements recevant du public (ERP), ainsi qu’aux bâtiments industriels (usines et entrepôts).

 

Définition et rôle du Robinet d’Incendie Armé

Destinés à permettre l’intervention rapide sur un feu naissant, pour limiter son expansion en attendant l’arrivée des secours, les RIA doivent couvrir toute la surface de l’établissement, voire davantage dans un local à risque, pour lequel deux jets doivent se croiser.

Alimenté en eau de manière permanente, chaque robinet d’incendie armé permet une utilisation immédiate, d’où l’expression « armé », qui complète son appellation.

Les 20 à 30 mètres de tuyau sont enroulés autour d’un dévidoir, parfois pivotant. Semi-rigide, le tuyau ne s’aplatit pas (ce qui permet de l’utiliser, même s’il n’est pas entièrement déroulé) et se termine par un embout offrant deux types de jet. Le premier, dit bâton, est destiné à refroidir le cœur du foyer, tandis que le second, dit « diffusé », est destiné à refroidir les surfaces.

 

Les différents types de RIA

Selon l’établissement dans lequel il est installé, il faut privilégier un certain diamètre nominal, même si différents modèles peuvent coexister dans une même structure :

  • DN 19, pour les bâtiments à risques courants, avec un embout d’ajustage de 6. Soit DN 19/6.
  • DN 25, pour les locaux à risques particuliers, avec un embout d’ajustage de 8. Soit DN 25/8.
  • DN33, pour les installations classées et les sites industriels, avec un embout d’ajustage de 12. Soit DN 33/12.

 

Il est également possible de trouver des diamètres nominaux à 20 (DN 20) et à 40 (DN 40). Même si, au niveau réglementaire ils n’existent plus, certaines dispositions les imposent encore pour les ERP. C’est notamment le cas pour les établissements flottants de 1ère et 2ème catégorie, dont l’accès peut être compliqué.

Les différents RIA sont régis par la règle R5 de l’APSAD et les normes NF S62-201, NF EN 671-1 et NF EN 671-3. Chaque texte détermine ainsi précisément les exigences requises, en termes de conception, de réalisation et de maintenance.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0