Système de Sécurité Incendie (SSI) en ERP : que dit la loi ?

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn91Pin on Pinterest0

Un Système de Sécurité Incendie (SSI) assure la mise en sécurité des personnes, limite la propagation du feu et facilite l’intervention des secours au sein d’un Établissement Recevant du Public (ERP). Pour cela, la loi impose un SSI en adéquation avec le type, le groupe et la catégorie dans lesquels appartient l’ERP.

Les groupes et catégories des ERP

En matière de sécurité incendie, les obligations d’un Établissement Recevant du Public sont déterminées en fonction de sa nature et de sa capacité d’accueil.

Tout d’abord, il convient de définir l’ERP selon une classification précise, de type J à REF. Par exemple, une bibliothèque appartient au type S, alors qu’un magasin de vente est de type M.

Ensuite, déterminer à quel groupe il appartient : le premier groupe concerne tous les ERP dotés d’un effectif de plus de 200 personnes, tandis que le second s’attache aux établissements de moins de 200 personnes, ainsi qu’aux hôtels dont l’effectif est inférieur à 100 (5ème catégorie), sans compter le personnel.

Au sein du premier groupe, on distingue 4 catégories (effectif et personnel compris) :

  • 1ère catégorie : effectif supérieur à 1 500.
  • 2ème catégorie : effectif entre 701 et 1 500.
  • 3ème catégorie : effectif entre 301 et 700.
  • 4ème catégorie : effectif inférieur à 300, tout en étant supérieur à 200.

Enfin, après avoir défini tous ces éléments, tout en tenant compte des personnes handicapées, il ne reste plus qu’à déterminer la catégorie de SSI requise par la loi.

Le SSI de catégorie A, le plus complet

La réglementation concernant la sécurité incendie d’un ERP est aussi dense que complexe. Elle classe le SSI selon 5 catégories (A, B, C, D et E) – A étant la configuration maximale requise. Cette dernière comprend :

  • Un Système de Détection Incendie (SDI), avec un ou plusieurs ECS (équipement de contrôle et de signalisation), DA (Détecteur Automatique) et DM (Déclencheur Manuel).
  • Un Système de Mise en Sécurité Incendie (SMDI), avec un ou plusieurs CMSI (Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie) de type A et DAC (Dispositif Adaptateur de Commande), avec des DCT (Dispositif Commandé Terminal) et un EA (Equipement d’Alarme) de type 1.

Les catégories suivantes de SSI (de B à E) présent un nombre d’équipements moins important où la catégorie E représente l’équipement minimal d’un Système de Sécurité Incendie. Il est cependant essentiel que le SSI installé correspondent parfaitement au type d’établissement.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn91Pin on Pinterest0