Quelles sont les différentes classes de feu ?

classes de feu

Combattre correctement un incendie suppose de bien connaître le feu auquel on est potentiellement confronté. En effet, cela permet de déterminer la catégorie d’extincteur la plus adaptée à ce type de feu et donc le combattre le plus efficacement possible.

Quelles sont les différentes classes de feu :

  • Feux de classe A (ou feux secs et braisant): issus de matériaux solides (bois, papier, tissu, …), ils forment des braises, générant une combustion lente, sans flammes ou rapide, avec flammes vives.
  • Feux de classe B (ou feux gras) : issus de liquides ou de solides liquéfiables inflammables (essence, alcool, solvants, plastique …), ils brûlent sans créer de braises et donc sans couver.
  • Feux de classe C (ou feux gazeux) : issus de gaz (propane, butane, acétylène, …), ils sont explosifs, car un seul souffle sur la flamme suffit à obtenir une explosion, pouvant être très violente.
  • Feux de classe D (ou feux de métaux) : issus de métaux (limaille de fer, phosphore, titane, sodium, …), ils sont particulièrement dangereux, car au contact de l’eau, ils libèrent de l’hydrogène, qui peut entraîner une explosion.

Au-delà de ces 4 grandes catégories majeures, on retrouve également les feux d’équipements électriques (ancienne classe E), provoqués par un court-circuit ou la surtension d’un équipement électrique et la classe F ou feux d’huiles ou de graisses, provoqués par l’utilisation d’un appareil de cuisson (cocotte-minute, friteuse, …)

À chaque classe de feu, son extincteur

La nature du feu, déterminée par les catégories ci-dessus, permet de choisir le matériel adapté pour la sécurité incendie et l’extincteur adéquat pour le combattre :

  • Extincteur à eau : agissant uniquement par refroidissement, Il est efficace pour les feux de classe A.
  • Extincteur à mousse ou eau pulvérisée avec additif: agissant d’abord par refroidissement, la mousse isole de l’air et éteint définitivement les flammes. Il est surtout efficace contre les feux de classe A et B.
  • Extincteur à poudre : extrêmement rapide, il est préconisé pour les feux de classe B, C et les feux d’origine électrique (même s’il peut occasionner des dégâts sur des dispositifs électroniques sensibles).
  • Extincteur à dioxyde de carbone ou CO2 : destiné à refroidir les équipements en surchauffe, sans laisser de résidu ou causer le moindre dégât, il est utilisé dans un milieu où l’électronique et l’électrique sont présents (salle informatique, cuisine).

À noter que l’extinction des feux de classe D est réservée aux professionnels disposant du matériel adapté.

Dans un cadre professionnel, les comportements à adopter face aux différentes classes de feu sont détaillés lors de formations incendie en entreprise.

3 Commentaires

  • Jp 8 mars 2016 at 7 h 28 min -

    La classe de feu E ne existe plus…….et le plastique fait partie de la classe de feu B
    Cdlt

  • Bureau étude agrée en sécurité incendie 21 mars 2016 at 10 h 58 min -

    La sécurité incendie prend de plus en plus de place dans les préoccupations des acteurs socio-économiques et des citoyens d’où la responsabilité des professionnels à s’engager pour répondre à leurs attentes et leur garantir un environnement sûr et sécuritaire.
    Au fil des ans, l’étude en sécurité incendie a connu un développement important. De « comité du feu » (1850) à service de sécurité incendie, que d’événements se sont écoulés pour finalement aboutir à une prise de conscience du phénomène. Profitant de l’évolution technologique et industrielle, la sécurité incendie s’est hissée au niveau d’une science indépendante. Ainsi, apparaissent les études d’ingénierie ,détection incendie , Audit incendie , désenfumage,etc.

  • securiteincendie 21 mars 2016 at 15 h 15 min -

    Merci pour votre message et ces précisions. Nous avons apporté les précisions nécessaires au sein de l’article.

    Cordialement,

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.