Compartimentage et parking souterrain : quelles normes et réglementations de sécurité incendie ?

securite incendie parking souterrain

La réglementation concernant la sécurité incendie dans les parkings souterrains est différente en fonction de sa capacité (plus ou moins de 1 000 véhicules). Dans tous les cas, l’installation d’alarmes est obligatoire, associée à plusieurs déclencheurs manuels. Il faut également posséder des extincteurs ainsi qu’un bac à sable. Enfin, des règles de compartimentage s’appliquent et doivent être connues.

Les règles de compartimentage en fonction de la destination du parking

Les parkings résidentiels

L’arrêté du 31 janvier 1986 stipule que chaque niveau doit être recoupé en plusieurs compartiments inférieurs à 3 000 mètres carrés. S’il y a des ouvertures au niveau des murs, celles-ci doivent être complétées d’un dispositif d’obturation pare-flamme (avec une résistance d’une demi-heure), le tout fonctionnant de manière automatique grâce à un détecteur.

Les parkings pour le public et les immeubles de grande hauteur

Dans les immeubles de grande hauteur et les parkings destinés à recevoir du public, la règle des 3 000 mètres carrés vaut toujours pour le compartimentage. En revanche, ici, un compartiment peut être porté à 6 000 mètres carrés à condition de le nantir d’un système d’extinction automatique (sprinkleur). De plus, les parois coupe-feu doivent afficher une résistance d’une heure. Les baies de passage doivent être aussi équipées de dispositifs d’obturation pare-flamme 1 heure ou E60, avec un dispositif de fermeture automatique et une commande manuelle, dans le respect de la norme NF S 61-937.

En revanche, ces dispositifs d’obturation ne sont pas obligatoires au niveau des rampes d’accès.

D’autres cas spécifiques à connaître en matière de compartimentage des parkings

D’autres règles s’appliquent pour les parcs de stationnement couverts à rangement automatisé : des parois verticales REI 60 doivent définir des zones de 1 500 mètres carrés pour recouper les parties dans lesquelles les voitures stationnent.

Concernant les espaces destinés au stationnement des transports en commun, lorsqu’ils sont accessibles au public, des dégagements doivent être ajoutés.