RIA et PIA : quelles sont les différences entre ces deux équipements de lutte contre l’incendie ?

Différences entre RIA et PIA
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Le Robinet d’Incendie Armé (RIA) et le Poste Incendie Additivé (PIA) sont deux équipements de première intervention, nécessaires pour combattre un départ de feu. Cependant, la nature de leur composition influence leur efficacité selon le type de feu. Bien connaître leurs différences peut alors permettre de s’assurer de disposer de l’équipement adéquat.

 

Le Robinet d’Incendie Armé pour les feux de classes A et B

Composé d’un tuyau au bout duquel se trouve une lance, le RIA est traditionnellement enroulé sur un tambour et fixé à des endroits stratégiques à l’intérieur des établissements.

L’implantation des RIA dans un établissement doit être effectué d’une manière à ce que chaque zone puisse être atteinte par au minimum un jet de RIA, leur portée étant de 15 mètres, sans limite d’utilisation. Au sein des entreprises à risques, ceux-ci doivent notamment être positionnés pour permettre la projection de deux jets distincts sur le départ de feu.

Le RIA est continuellement alimenté par le réseau d’eau de la ville et ainsi prêt à l’emploi. C’est principalement pour cette raison que celui-ci est décrit comme « armé ».

Le robinet incendie armé, considéré comme plus puissant et plus efficace qu’un extincteur, figure ainsi parmi les équipements de première intervention pour lutter contre un incendie naissant.

 

Le Poste Incendie Additivé pour faire face à des feux spécifiques

Proche du RIA, le Poste Incendie Additivé se distingue cependant par la présence d’un agent extincteur (eau et liquide émulseur) lui permettant de lutter contre des feux spécifiques qui ne peuvent être maîtrisés uniquement par l’eau.

Le PIA est alors particulièrement efficace contre les feux de produits chimiques ou d’hydrocarbures. En effet, grâce à la mousse propulsée, l’évaporation de ces produits est limitée.

De plus, au moment de son utilisation, il est possible de régler la quantité d’émulseurs à mélanger : aucune, 1 %, 3 % ou 6 %.

Il est toujours bon de savoir que sur la base d’un bidon de 120 litres d’émulseur, 3 % offrent une durée de protection de 23 minutes, contre 11 minutes à 6 %. Le calcul est donc essentiel à faire, afin d’attendre plus sereinement l’arrivée des pompiers.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0