Quelles sont les procédures pour la maintenance des extincteurs ?

maintenance extincteurs

Un extincteur sera efficace seulement s’il est correctement utilisé (choix du modèle compatible avec le type de feu) et s’il a fait l’objet d’un entretien rigoureux. Afin d’effectuer tous les contrôles réglementaires et de s’assurer une protection optimale, il convient de suivre les préconisations de la norme NF S 61-919 de juillet 2004 sur la maintenance des extincteurs d’incendie.

Le déroulement d’une opération de maintenance pour des extincteurs

On différencie la maintenance d’un extincteur, effectuée par un professionnel de la sécurité incendie, des simples inspections réalisées régulièrement par les utilisateurs (contrôles visuels, essentiellement). Chaque année, un professionnel diplômé d’un CAP d’agent vérificateur d’appareils extincteurs (ou ayant suivi une autre formation reconnue) doit réaliser cette opération de vérification.

À cette occasion, il s’assure que l’extincteur est bien conforme aux réglementations, mais aussi qu’il ne représente aucun danger. Il doit également faire le nécessaire pour attester que les informations indispensables à l’utilisation de l’appareil sont bien lisibles et compréhensibles.

La liste des opérations à effectuer dépend de la nature de l’extincteur (à base d’eau, de poudre ou de dioxyde de carbone). Certaines étapes sont communes à tous les dispositifs : l’examen extérieur, le contrôle de la lance et de la soufflette, le test des joints, rondelles, de la membrane et de la lance et le remplissage d’une étiquette de maintenance.

D’autres opérations plus spécifiques peuvent être requises selon les cas : examiner la poudre, vider l’extincteur à eau, examiner la cartouche de gaz, etc.

Que se passe-t-il en cas de défaut ?

Si la maintenance s’est déroulée sans problème, le professionnel signe le rapport et revient seulement au bout d’un an pour recommencer les contrôles. En revanche, il peut identifier des soucis qui nécessitent un remplacement : un corps de l’extincteur déformé, des joints ou tuyaux défectueux, un blocage de la poignée de contrôle de débit ou encore un défaut de fabrication.

Il peut également effectuer un nettoyage en cas d’encrassement, un remplacement de la poudre si elle est détériorée ou encore un graissage si la poignée de contrôle de débit ne se ferme pas correctement.

Si vous souhaitez bénéficier de davantage d’informations en sécurité incendie, contactez-nous.