Quels sont les moyens d’alarmes obligatoires dans les structures d’accueil pour personnes âgées et handicapées

alarme incendie établissement type J

Dans le domaine de la sécurité incendie, on parle souvent d’ERP (Établissement Recevant du Public) pour désigner les lieux qui accueillent du monde et doivent, en conséquence, renforcer leur système de protection. Mais il faut savoir que ces établissements sont classés : dans la catégorie J, on trouve les structures abritant des personnes âgées et / ou handicapées. Sur place, des normes particulières existent.

Un établissement de type J, qu’est-ce que c’est ?

D’une façon générale, l’établissement de type J est une structure dans laquelle on reçoit des personnes plus vulnérables, en raison de leur grand âge et / ou handicap. Tous les établissements offrant un toit à des personnes âgées qui ne sont pas complètement autonomes entrent dans cette catégorie, dès lors que la capacité d’accueil est supérieure ou égale à 25.

En outre, les structures qui logent des sujets en situation de handicap (qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes) sont dans la catégorie J, dès lors que leur capacité d’accueil est supérieure ou égale à 20. Les établissements médico-éducatifs avec un internat pour personnes handicapées, les écoles avec internat qui prodiguent une éducation spéciale aux jeunes handicapés ou inadaptés, mais aussi les lieux hébergeant des adultes handicapés relèvent de la catégorie J.

Les obligations en matière de protection incendie

Puisque les établissements de type J accueillent un public sensible, ils doivent forcément se plier à des exigences particulières en matière de sécurité incendie. Pour commencer, chaque structure doit être nantie d’une alarme incendie de type 1, qui répond obligatoirement à la norme NF S 61-936. Naturellement, quand l’alarme est enclenchée, le signal doit pouvoir être perçu partout dans le bâtiment.

On note aussi que, dans les ERP qui accueillent fréquemment des sujets désorientés, on peut exceptionnellement, sur l’accord de la commission de sécurité, installer les déclencheurs manuels d’alarme uniquement dans des locaux accessibles au personnel. Enfin, sur chaque niveau du bâtiment, on doit mettre en place un tableau répétiteur d’alarme : toutes les informations d’alarme doivent y figurer.

En plus de l’alarme générale et des tableaux répétiteurs, obligatoires, les établissements peuvent se procurer des récepteurs autonomes, s’ils veulent renforcer la sécurité dans leurs locaux.