Chauffage au bois : quelles précautions prendre pour éviter les incendies ?

où installer détecteur de fumée

Plus économique qu’une chaudière classique, écologique mais aussi convivial, le poêle à bois séduit chaque année de plus en plus de familles. Afin de pouvoir l’utiliser en toute sérénité, il convient de respecter un certain nombre de règles de sécurité, car il peut causer des accidents quand ses utilisateurs sont trop négligents.

Choisir un équipement de qualité

Pour commencer, il faut savoir que tous les poêles doivent respecter des normes NF spécifiques. On se fie à la norme NF D 35-376 pour les poêles à bois mixtes, NF EN 13229 pour les foyers ouverts et inserts avec des combustibles solides, NF EN 13240 pour les poêles à combustibles solides et NF EN 14785 pour les poêles à granulés.

On recommande de privilégier les appareils labellisés « Flamme Verte », car au-delà de leurs bons rendements, ils ont été fabriqués dans l’optique d’offrir une meilleure qualité de l’air.

Contacter un professionnel pour l’installation et l’entretien

Sollicitez un artisan RGE Qualibois pour la pose de votre poêle. Seuls ces artisans peuvent vous assurer qu’ils ont toutes les connaissances pour mettre en place un chauffage au bois en toute sécurité. Le professionnel peut vous donner des conseils en matière de sécurité et d’entretien, aussi bien pour prolonger la durée de vie de l’appareil que pour éviter les accidents.

Cet artisan pourra revenir une fois par an pour réaliser l’entretien obligatoire du poêle. Il contrôlera les émissions de monoxyde de carbone, tout en vérifiant les différentes pièces et en effectuant quelques réglages si besoin.

Dans cette même optique de réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, il faut ramoner les conduits des cheminées, poêles et autres inserts fermés une fois par an (ou deux fois pour une consommation annuelle de plus de 10 stères de bois).

S’équiper d’un bon détecteur de fumées et le contrôler

S’il est obligatoire dans toutes les maisons, le détecteur de fumées DAAF est encore plus important en présence d’un poêle à bois, car il vous avertit dès lors que des émissions anormales sont identifiées. Prenez l’initiative de le contrôler régulièrement, pour être certain qu’il fonctionne toujours.

Enfin, retirez régulièrement les cendres pour éviter le déclenchement d’un incendie.