Prévention : le risque d’incendie accru en hiver

protection incendie en hiver

L’hiver accroît notablement les risques d’incendie résidentiels, dans la mesure où les équipements et les appareils de chauffage sont sollicités : les cheminées et les radiateurs méritent une attention toute particulière. Découvrez ces quelques conseils de prévention à observer tout au long de cette saison.

Les précautions liées à votre cheminée

  • Les foyers ouverts. Interdits à Paris et dans 435 communes de l’Île-de-France, ils sont autorisés dans les autres régions de l’Hexagone, s’ils ne constituent pas le moyen de chauffage principal du logement. En utilisation, veillez à placer un écran devant le foyer pour éviter que les flammèches n’atterrissent sur le tapis ou le plancher.
  • Les poêles à bois. Ne brûlez que du bois sec dans votre poêle et laissez les cendres refroidir avant de les vider, dans un contenant métallique, hermétiquement fermé et placé à l’extérieur. Plus généralement, ne laissez jamais un feu allumé lorsque vous n’êtes pas là.

Les autres appareils à surveiller

  • Les radiateurs d’appoint. Il est vivement recommandé de privilégier un raccordement de l’appareil sur une fiche d’alimentation murale (reliée à la terre), plutôt que sur une rallonge. Ne le maintenez pas allumé si vous n’êtes pas dans la pièce.
  • Les radiateurs muraux. Éloignez les combustibles potentiels (rideaux, vêtements, tissus d’ameublement) à distance d’au moins un mètre des radiateurs. 
  • L’installation électrique. Assurez-vous de la bonne isolation des fils électriques et veillez à éteindre les multiprises inutiles ou inutilisées.

Les dispositifs de sécurité domestique

  • Détecteurs de fumée. À la saison hivernale, vérifiez bien les piles de cet appareil et assurez-vous de son bon fonctionnement. Disposez-en à chaque étage et à l’extérieur des chambres.
  • Détecteur de monoxyde de carbone. Gaz inodore et invisible, mais potentiellement mortel, l’avertisseur de CO est le seul moyen de le détecter. Là encore, n’hésitez pas à changer ses piles.

Plus généralement, il est impératif d’assurer un entretien scrupuleux de tous ces appareils : chaque année, quand ce n’est pas une obligation légale, l’inspection d’un professionnel est vivement recommandée – que ce soit pour la chaudière à gaz ou le ramonage, par exemple. Pensez également à nettoyer régulièrement votre système de ventilation (laver les grilles de la VMC, réviser et entretenir le moteur tous les 2 ans).

Si vous souhaitez bénéficier de davantage d’informations pour vous prévenir d’un sinistre, nous vous recommandons de contacter des professionnels de la protection incendie.