Système de désenfumage : pourquoi souscrire un contrat de maintenance ?

desemfumage et maintenance

Chaque fabricant définit les conditions de maintenance propres à son ou ses système(s) de désenfumage, qu’ils soient naturels ou mécaniques. La plupart du temps, on recommande un contrôle effectué par des professionnels au moins une fois tous les ans. Dans certains cas, quand les appareils sont exposés à des poussières ou que le bâtiment est associé à des risques supplémentaires, il peut être préconisé d’opter pour une maintenance plus fréquente et plus poussée.

Des systèmes obligatoires dans de nombreux établissements

Concernant le désenfumage, les obligations sont différentes d’un bâtiment à l’autre, en fonction des risques auxquels il est exposé (établissements recevant du public, immeubles de grande hauteur, centres commerciaux, etc.).

D’une manière générale, les locaux de travail doivent souvent être équipés, dès lors qu’ils dépassent les 300 m2 de surface (ou 100 m2 pour les locaux aveugles ou les sous-sols). D’autres espaces comme les escaliers ou cages d’ascenseurs encloisonnées sont concernés par cette obligation, tout comme les compartiments des bâtiments dont le plancher bas du dernier niveau est à plus de 8 mètres du sol. De plus, dans les locaux qui excèdent 2 000 m2, le recours à un découpage en cantons de désenfumage devient incontournable

Concernant les immeubles de grande hauteur (IGH), c’est l’arrêté du 18 octobre 1977 qui définit les règles au sujet du désenfumage. Enfin, pour les établissements recevant du public (ERP), on se fie à l’arrêté du 25 juin 1980 modifié et aux instructions techniques ministérielles IT 246 et IT 247.

Le rôle du contrat de maintenance pour un système de désenfumage

Les dispositifs utilisés pour la protection incendie peuvent être endommagés par les contraintes mécaniques ou environnementales auxquelles ils sont exposés, sans oublier le vieillissement naturel auquel on ne peut malheureusement pas échapper, et c’est également le cas des systèmes de désenfumage. 

Essentielles et destinées à la protection des personnes et des biens contre les risques d’incendie, les installations de désenfumage doivent être régulièrement contrôlées pour garantir leur bon fonctionnement. Corrosion, usure des organes mécaniques ou encore atteintes au bâtiment peuvent créer certains dysfonctionnements. Le technicien intervient et procède à une observation complète du fonctionnement. Dans le cas du désenfumage naturel, l’état général de l’installation, les pièces d’usure ainsi que les liaisons entre la commande et les trappes sont vérifiés. Pour ce qui est du désenfumage mécanique, la mesure du débit, de la pression, les courants des moteurs sont pris en compte tout en s’assurant que les raccords et colliers sont parfaitement vissés. Enfin, lors de l’intervention, la dimension sécurité revêt une importance toute particulière en raison des risques inhérents au travail en hauteur.

Pensez à contacter un professionnel de la sécurité incendie pour la maintenance de tous vos équipements.