Qu’est-ce qu’un IGH – Immeuble de Grande Hauteur ?

Immeuble de grande hauteur

Le statut d’immeuble de grande hauteur (IGH) a un sens juridique. En effet, quand une construction relève de cette catégorie bien spécifique, des règles particulières s’appliquent — elles concernent aussi bien la construction que l’occupation ou la sécurité. Zoom sur la définition concrète de ces « gratte-ciel » et sur leurs spécificités.

Quels critères définissent un immeuble de grande hauteur ?

L’IGH, qu’est-ce que c’est ?

Tout immeuble d’habitation dépassant les 50 mètres de hauteur et toute autre construction de plus de 25 mètres relève d’un immeuble de grande hauteur (IGH). La mesure est effectuée en partant du plancher bas du dernier niveau de l’immeuble et en descendant jusqu’au niveau le plus haut du sol extérieur.

Attention, dès lors qu’un immeuble atteint cette hauteur, il n’entre pas pour autant dans la classification IGH, car un dernier critère reste incontournable : il faut que la construction accueille au moins une personne par 100 m² de surface sur chaque niveau.

Les dispositions particulières

La réglementation des IGH est très stricte. Elle se base sur de nombreuses obligations, mais les principales sont les suivantes :

  • L’obligation de construire l’édifice à moins de 3 km d’un centre de secours
  • La nécessité de demander des autorisations pour réaliser des travaux sur l’existant
  • La mise en place de normes de sécurité spécifiques (sécurité incendie, alarmes, électricité).

Il existe de très nombreuses autres règles inhérentes à la construction d’un IGH. Par exemple, la voie d’accès pompier se doit d’être à moins de 30 mètres de l’édifice. En outre, entre l’IGH et les constructions voisines, on doit respecter un espace de protection de 8 mètres minimum.

Les différents types d’IGH

Il existe plusieurs catégories d’immeubles de grande hauteur. Pour chacune d’entre elles, une réglementation différente s’applique : GHA pour l’habitation, GHO pour l’hôtel, GHR pour l’enseignement, GHS pour le dépôt d’archives, GHU pour les usages sanitaires, GHW1 et GHW2 pour les bureaux (selon la hauteur de l’édifice) et GHZ pour les usages mixtes.