Les systèmes de sécurité incendie obligatoires dans les établissements pour personnes âgées et handicapées

système sécurité incendie établissement type j

Les structures de type J sont des ERP (Établissements Recevant du Public) caractérisés par la vulnérabilité des personnes : en effet, cette catégorie fait écho aux établissements dans lesquels on accueille des personnes âgées. La présence de ce public sensible contraint à respecter de nombreuses règles avec, parmi elles, des dispositions concernant la sécurité incendie (compartimentage, évacuation, désenfumage, extinction automatique, etc.).

La détection automatique : une obligation à respecter

Dans les chambres, les appartements et les locaux qui accueillent des personnes âgées, il est indispensable de pouvoir compter sur des dispositifs solides de détection automatique des incendies. Outre l’alarme générale sélective, il faut que tous les dispositifs de sécurité de la fonction compartimentage puissent être actionnés, afin de mettre les personnes incapables de sortir seules du bâtiment en sécurité.

Sur toute la zone d’alarme, le verrouillage des issues de secours, ou d’isolement peut être autorisé (la fermeture à clé des appartements restant possible sous conditions), et les cabines d’ascenseur doivent poursuivre leur fonctionnement. Un système de désenfumage reste également requis. D’autres règles particulières s’appliquent en présence de combles.

 Les escaliers, une zone à surveiller

Les dispositions relatives aux escaliers méritent un maximum d’attention. Ceux-ci doivent respecter une largeur minimale de 0,90 mètre. Il est obligatoirement possible d’accéder à l’escalier de chaque étage sans devoir s’exposer directement à la zone sinistrée. D’une façon générale, chaque niveau recevant du public est — au minimum – équipé d’un escalier de largeur 2 UP.

L’absence de protection est uniquement autorisée au sein d’une même zone de compartimentage, ou quand on installe un escalier supplémentaire pour desservir deux étages maximum, qui doit pouvoir être désenfumée. En parallèle, dans les zones où les personnes sont amenées à dormir, on doit trouver au moins l’un de ces « escaliers normaux ». Ils doivent être isolés du reste du bâtiment par des parois et blocs-portes répondant à des normes en matière de résistance au feu.

Il est tout à fait possible que les portes des cages d’escalier soient à fermeture automatique. Mais dans ce cas, la fermeture doit être directement liée au règlement de sécurité incendie.