Quelle doit être la procédure d’évacuation en cas d’incendie sur le lieu de travail ?

fumées d'incendies risques pour la santé

Date de dernière mise à jour le 11 octobre 2022

L’article R. 4227-28 du Code du travail précise que « l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu, dans l’intérêt du sauvetage des travailleurs ». Des mesures qui se traduisent par une définition précise des moyens (Article R.4227-38) par l’organisation d’exercices d’évacuation (Article R.4227-39), et par la création de procédures d’évacuation incendie applicables à tout établissement recevant du public. Liste des mesures à mettre en place pour renforcer la sécurité incendie.

 

Les différentes causes d’incendie en entreprise

 

En entreprise comme dans la vie quotidienne, nul n’est totalement à l’abri d’un risque de départ de feu, et cela justifie que la procédure d’évacuation incendie soit connue et appliquée. Cependant, il existe des éléments qui se retrouvent dans la plupart des départs d’incendie, et auxquels il faut, par conséquent, apporter une attention, un soin, et un entretien tout particuliers. Surtout si le bâtiment peut accueillir du public.

La cause principale de début d’incendie en entreprise est la défaillance électrique, que l’on retrouve dans un quart des cas, notamment dans les petites entreprises. Un court-circuit ou une étincelle s’échappant d’un matériel qui n’est pas très bien entretenu peut causer de gros dégâts. Mais ce n’est pas la seule cause. Une machine produisant une forte énergie thermique, notamment à proximité de produits inflammables peut également être à l’origine d’une catastrophe, tout comme des produits chimiques dont l’entretien ou le stockage ne seraient pas réglementaires. Enfin, si elle peut s’appliquer dans tous les cas précédents, la négligence humaine est à l’origine de la grande majorité des incendies, d’où l’importance de connaître et d’appliquer des consignes de sécurité claires.

 

Les moyens d’évacuations et de lutte contre l’incendie

 

Il existe plusieurs moyens de lutte et de procédures d’évacuation incendie à respecter dans un tel cas, qui renforcent la sécurité et maximisent les chances d’éviter des blessés. Ils sont également conçus pour permettre une intervention des secours. Les voici :

  • Le dispositif de désenfumage. La loi impose que tous les établissements recevant du public soient équipés de tels dispositifs, qui sont des ouvertures situées à plusieurs endroits du bâtiment. En permettant d’évacuer au moins une partie de la fumée et des gaz chauds, ils facilitent l’évacuation des personnes présentes d’une part, et l’intervention des équipes de secours de l’autre ;
  • Le plan d’évacuation. Ce plan doit être conçu en même temps que le bâtiment. Il donne des consignes claires pour que la procédure d’évacuation incendie du public soit rapide et sécurisée, selon un itinéraire bien défini. Sa conception doit prendre en compte l’agencement du bâtiment, mais aussi le nombre de personnes estimées qui pourraient avoir à l’utiliser, ainsi que les spécificités des lieux. Un tel plan doit être affiché clairement à côté de chaque ascenseur et chaque escalier ;
  • Le plan d’intervention. Si le plan d’évacuation permet de quitter l’établissement dans les meilleures conditions, le plan d’intervention doit indiquer au contraire aux secours le meilleur itinéraire pour entrer et intervenir dans l’établissement. Situé dans l’entrée principale du bâtiment, il doit contenir le maximum d’informations nécessaires pour que les pompiers puissent réaliser leur intervention dans les meilleures conditions.

 

Issues de secours

 

Chaque établissement recevant du public doit disposer d’un certain nombre d’issues de secours. Celui-ci est fixé par le nombre de personnes présentes et l’agencement du bâtiment. Chaque issue de secours doit être en permanence accessible, bien dégagée, et clairement indiquée tout au long du trajet.

 

Éclairage de sécurité

 

L’éclairage de sécurité doit être en permanence fonctionnel et allumé. Son rôle est de continuer à éclairer même si l’alimentation principale est coupée, notamment à cause de l’incendie. Pour rendre cela possible, il doit fonctionner grâce à des batteries, des groupes électrogènes, ou toute autre source d’électricité séparée du circuit principal.

 

Alarme incendie

 

L’alarme incendie est un signal sonore qui doit être clairement reconnaissable et ne doit pas pouvoir être ignoré par le public présent. Selon les conditions (environnement bruyant, personnes en situation de handicap, etc.), il peut être complété par un signal visuel. Son déclenchement doit immédiatement faire comprendre aux personnes concernées qu’elles doivent déclencher la procédure d’évacuation incendie. Les sirènes doivent être réparties dans tout le bâtiment si la taille de celui-ci l’impose, car on doit pouvoir les entendre où que l’on s’y trouve. Le déclenchement de l’alarme incendie peut être manuel, en actionnant un boîtier clairement reconnaissable, ou automatique au moyen de détecteurs de fumée.

 

Espace d’attente sécurisé

 

Si tous les ERP n’en comptent pas, leur présence est imposée à la construction de nouveaux bâtiments depuis 2011. Un espace d’attente sécurisé est un lieu à l’intérieur de l’établissement dont la configuration permet d’attendre les secours sans quitter le bâtiment et tout en conservant une relative sécurité. Il est destiné aux personnes à mobilité réduite et/ou tout autre personne ne pouvant pour quelque raison suivre les consignes du plan d’évacuation.

 

La mise en place de l’équipe d’évacuation

 

En matière de sécurité incendie, tous les établissements, destinés à accueillir du public ou un nombre important d’employés, doivent former une équipe spécialisée pour organiser l’évacuation. Formée à réagir correctement au déclenchement de l’alarme, elle comprend :

  • Un responsable : le coordinateur, le décisionnaire de l’équipe, qui centralise les informations des autres membres et les transmet à la Direction.
  • Des guide-files : répartis par zone, à raison de 1 pour 25 personnes, ils transmettent l’ordre d’évacuer, regroupent le personnel sous sa charge et les guident à travers l’itinéraire prévu jusqu’au point de rassemblement.
  • Des serre-files : également répartis par zone, ils s’assurent de l’évacuation totale de l’espace, en vérifiant les toilettes, les locaux techniques… Étant systématiquement le dernier du groupe, ils veillent à fermer les portes et fenêtres et à ce qu’aucune personne n’utilise les ascenseurs.

 

La procédure au déclenchement de l’alarme

 

Le rôle de l’équipe d’évacuation est de se tenir prête, car c’est elle qui se charge de la procédure d’évacuation incendie. S’ils sont bien formés, ils doivent pouvoir se mettre en mouvement le plus rapidement possible, car le temps est une donnée cruciale dans le cas d’un véritable incendie, et plus la réaction est rapide, plus elle a de chances d’être efficace.

Au déclenchement de l’alarme, donc, ils doivent immédiatement cesser leurs activités, laisser leurs affaires sur place, et se disperser dans l’établissement pour informer les personnes présentes d’en faire de même. Tout ce monde a ensuite la consigne de se rendre rapidement, mais dans le calme au point de rassemblement. L’équipe d’évacuation, encore elle, a à ce moment-là la charge de s’assurer que personne ne manque à l’appel, de remettre la liste au responsable, et de vérifier que les portes et les fenêtres ont bien été fermées.

Conformément à la loi, ces exercices sont pratiqués tous les 6 mois. L’occasion, à l’issue de chacun d’entre eux, de faire une évaluation pour permettre de mieux préparer le suivant. S’il est important de corriger les dysfonctionnements, il faut également mettre en lumière les réussites. La tenue de l’exercice est alors consignée dans le registre, comme le stipule la loi.

 

L’importance d’organiser des exercices d’évacuation réguliers en entreprise

 

Pour optimiser la sécurité dans les bâtiments concernés, la loi impose d’effectuer des exercices d’évacuation incendie aux entreprises. Ce type d’exercice remplit plusieurs rôles :

  • Familiariser le personnel avec la procédure d’évacuation incendie et les bonnes pratiques à adopter dès que retentit l’alarme ;
  • Faire connaître aux employés le plan d’évacuation si un incendie devait se produire. Cela permet de s’y rendre plus rapidement que s’il fallait le consulter, et dans ces situations, il arrive que chaque seconde compte ;
  • Retenir l’emplacement des espaces d’attente sécurisés et des issues de secours ;
  • Vérifier que les consignes sont réalistes, applicables, et efficaces, tant pour le personnel que pour une équipe d’intervention ;
  • Vérifier l’état du matériel ;
  • Limiter les risques de panique si un véritable incendie devait se produire.

Le Groupe SIMIE et ses professionnels qualifiés vous proposent des formations en sécurité incendie selon vos besoins et objectifs. Nos professionnels restent bien entendu à votre écoute pour vous conseiller sur des formations dans le domaine de la sécurité incendie mais aussi de la santé au travail et les différents risques spécifiques dont est sujet votre entreprise.