Quels sont les établissements (ERP) entrant dans la catégorie S ?

établissements (ERP) entrant dans la catégorie S 

La sécurité incendie, dans les établissements recevant du public (ERP), apparaît comme un enjeu majeur : selon la nature de l’activité, les risques ne sont pas toujours les mêmes. C’est la raison pour laquelle on classe chaque structure en fonction de sa nature propre, tout en adaptant les exigences à la capacité d’accueil. Parmi les différentes classes existantes, on trouve celle correspondant à la lettre « S » : il s’agit des bibliothèques, centres de documentation et de consultation d’archives.

Quelles bibliothèques et quels centres de documentation sont concernés par la réglementation ?

Les établissements (bibliothèques, centres de documentation et de consultation d’archives) de type S assujettis à la réglementation en matière de sécurité incendie témoignent d’un effectif global égal ou supérieur à l’un de ces seuils :

  • 100 personnes dans le sous-sol ;
  • 100 personnes sur un étage ;
  • 200 personnes au total.

Pour connaître son effectif global, il faut utiliser la déclaration du maître d’ouvrage. Sur ce document, on prévoit toujours le nombre de personnes susceptibles d’occuper simultanément chaque partie de l’établissement.

Les locaux à risques particuliers des établissements de catégorie S

Dans les structures de type S, on identifie plusieurs pièces sujettes à des risques particuliers. Ils sont importants dans les ateliers de reliure, les espaces de conservation des documents, les locaux d’archivage, les espaces consacrés à l’emballage et à la manipulation des déchets ainsi que les zones dédiées au stockage et / ou à la manipulation de matières dangereuses.

Par ailleurs, on considère que le risque est moyen dans toutes les réserves de proximité, quand leur volume ne dépasse pas les 300 mètres cubes. À l’inverse, les magasins « ouverts » et en libre-accès relèvent des risques courants, on n’applique aucune règle spécifique sur ces espaces.

Dès lors qu’un local à risques particuliers vit un incident, s’il dépasse les 1 000 m², le désenfumage est possible uniquement sur consultation de la commission de sécurité. On procède à cette étape lorsque la pièce présente un potentiel calorifique ou fumigène élevé, susceptible de déclencher un incendie de plus grande ampleur.

Pour finir, tous les établissements de type S doivent être équipés d’extincteurs standards, voire d’extincteurs adaptés aux risques particuliers.