Comment éteindre un feu de cheminée ?

Comment éteindre un feu de cheminée

L’arrivée de l’hiver engendre une augmentation des risques d’incendie dans les maisons, notamment parce que l’on recourt au chauffage. Si vous rencontrez un incident avec votre cheminée, découvrez les bons réflexes à adopter afin d’éviter des dégâts matériels ou humains.

Apprendre à reconnaître un feu de cheminée

Le feu de cheminée se déclenche généralement à l’intérieur du conduit d’évacuation. On peut l’identifier par plusieurs signes évocateurs : la présence d’une odeur forte et inhabituelle, des bruits anormaux (bourdonnements) au niveau du conduit, l’arrivée de cendres dans votre maison, une production importante de fumée ou encore les étincelles sur le haut du conduit.

Que faire en cas de feu de cheminée ?

Vous avez la certitude de faire face à un feu de cheminée, vous devez donc agir. Avant toute chose, n’oubliez surtout pas de fermer le clapet du conduit. À l’intérieur de l’âtre, vous pouvez verser de la terre, du sable ou du sel – ils permettront d’éviter la propagation des fumées dans l’espace de vie.

Pour affaiblir le feu dans un foyer ouvert, utilisez un extincteur si vous en possédez un. Sinon, vous pouvez jeter du papier absorbant imbibé d’eau, dans l’optique d’étouffer les flammes. 

Si vous disposez d’un foyer fermé, il faut jeter un berlingot d’eau de javel dans le feu et refermer la porte. Cela permettra de réduire la circulation de l’air et, ainsi, d’éteindre le feu.

Attention : il ne faut pas jeter d’eau sur les flammes, même si votre instinct peut vous inciter à le faire. Concrètement, cette action pourrait engendrer un choc thermique susceptible de générer une explosion (ou, à minima, d’endommager vos conduits). Il ne faut pas, non plus, boucher le haut de la cheminée.

Bien évidemment, on n’hésite pas à appeler les pompiers et à préparer leur arrivée pour simplifier leur intervention. Pour cela, faites en sorte de faciliter à l’accès à la toiture et à la cheminée, quand cela est possible. Si vous le pouvez, posez des serpillères et draps devant la cheminée (pour bloquer l’eau qui va être aspergée et empêcher qu’elle se répande chez vous). Votre sécurité prime : en cas de danger imminent, sortez de la maison et attendez les secours.

S’équiper d’un détecteur de fumées

Le détecteur de fumées DAAF est obligatoire dans toute les maison. Il vous avertit des les premières émissions anormales de fumées. Prenez l’initiative de le contrôler régulièrement par un professionnel de la sécurité incendie, pour être certain qu’il fonctionne toujours et correctement. Les cheminées ou les poêles à bois peuvent causer des accidents quand les utilisateurs sont trop négligents.

Pour mieux se protéger des incendies domestiques, n’hésitez pas à vous sensibilisé aux causes les plus fréquentes de départ de feu.